Bienvenue

Bienvenue à toi, aventureux surfeur, qui vient s'échouer en quête de sens gustatif. Ici tu trouveras des récits d'agapes, des notes de dégustations bacchiques et des adresses prometteuses compilées avec amour.

jeudi 6 mars 2008

Visite du Clos de Tart avec Sylvain Pitiot


Nous arrivons à Morey-Saint-Denis sous un ciel bleu azur.

Monsieur Pitiot, le régisseur, nous emmène d’abord dans les vignes. Le vignoble a été créé au XIIème siècle par des religieuses cisterciennes. Sa surface est de 7,5 Ha. On compte sept micro-terroirs différents dans le Clos.


Le vignoble est en culture intégrée, qui préserve l'environnement tout en tenant compte des aspects économiques. La protection des cultures se fait de préférence sans produits chimiques. Les produits chimiques peuvent être utilisés lorsqu'il y a un risque de dommages économiques pour le cultivateur et que les méthodes biologiques n'ont pas l'effet voulu.
Les rangs sont perpendiculaires à la pente pour prévenir l’érosion. Un rang sur deux est enherbé.
Les bâtiments datent essentiellement du XVIème siècle. Ils reposent directement sur la roche.

Nous entrons dans l’ancienne cuverie qui a été transformée en salle de réception, dans laquelle un énorme pressoir à perroquet trône. La nouvelle cuverie, juste à côté, est très moderne avec ses cuves en inox et son robot à pigeage.
La salle à côté contient les fûts avec les vins de 2007. Cette salle est thermo-régulée de façon à avoir une malo tardive. Nous n’y trouvons que des fûts neufs provenant de la forêt de Troncay.
Nous descendons maintenant dans les caves voûtées pour goûter 2 fûts de 2006.



Le premier fût vient d’une zone « Carbonate ». Le nez est fin, élégant, fruité (groseille, framboise et fraise des bois) et fleur de sureau. En bouche l’attaque est beurrée et les tanins sont ronds.
Le deuxième fût provient d’une zone « Marne » en haut du clos. Le nez est plus réservé, plus floral aussi (jasmin et rose). La structure est plus acide, avec une légère amertume et des tanins plus présents. Néanmoins ce vin reste fin et élégant.
L’assemblage se fera avec les fûts considérés dignes d’entrer dans le Clos de Tart, les autres seront déclassés en 1er Cru « les Forges de Tart ». Le déclassement est variable suivant les millésimes.

Nous voyons 5 fûts qui sont mis un peu à l’écart. En fait, il s’agit de Marc de Bourgogne du Clos de Tart en cours d’élevage. Le marc n’est pas commercialisé car sa production est anecdotique. Il est élevé 10 ans en fût puis mis en bouteilles et offert aux clients ou hôtes de passage.

Nous remontons pour voir la cave où sont stockées les bouteilles. Des vieux millésimes y sont conservés ainsi qu’une réserve de certains millésimes qui seront commercialisés à maturité.

Cela fait déjà 1h30 que nous sommes avec Monsieur Pitiot. Nous prenons congés avec une bouteille de marc sous le bras.
Nous tenons à remercier vivement Monsieur Pitiot d’avoir pris de son temps pour nous faire visiter le domaine et pour son cadeau.


Gwenola

3 commentaires:

Bruno a dit…

belles lunettes François !!!

De dos, on dirait presque Obi Wan Kenobi


bruno

François a dit…

La force du rire est puissante dans ta famille, jeune padawan...

Bruno a dit…

Ce ne sont pas ces droides là que vous recherchez

Bruno