Bienvenue

Bienvenue à toi, aventureux surfeur, qui vient s'échouer en quête de sens gustatif. Ici tu trouveras des récits d'agapes, des notes de dégustations bacchiques et des adresses prometteuses compilées avec amour.

samedi 11 février 2017

CAV'S avec L.


En bon père de famille, j'ai à cœur de ne pas privilégier une de mes filles par rapport à l'autre. C'est pourquoi j'ai emmené L. chez Cav's pour lui faire découvrir cet excellent Comptoir A Viandes.


Les viandes du moment


Caille/dattes/cerfeuil tubéreux

Suprême snacké, cuisse confite, datte farcie à l'orange confite, condiment miso et ail confit. Une petite merveille de moelleux en mode sucré-salé, adoucie par la purée de cerfeuil.


Chorizo/Encornet/condiments

Tentacule snacké, poivron, oignons grelot, condiment kumquat/limequat. Des saveurs franches, entre piquant du poivron et acidité du condiment.


Faux-filet Hereford (Irlande)

Le choix de L. Une belle tranche parfaitement cuite accompagnée de rattes, betterave fumée et oignon confit, avec un supplément de truffe de saison.


Filet d'agneau

Pour moi, selle et filet d'agneau, céleri en croûte de sel et également un peu de truffe pour faire bonne mesure...


Salade et sorbet Clémentine / Yaourt grec / Coriandre

Un très joli dessert. Une salade de clémentine et coriandre, des tuiles de sucre à la coriandre et une écume de yaourt pour casser le sucre. Très fin, frais et gourmand.


B-A-B-A au rhum et citron de menton

Un ba-bateau légèrement imbibé, acidulé par le sorbet et le citron confit, avec des pralines maison pour le croquant.


Pommes d'amour de Saint Valentin

Petite douceur de la Saint Valentin en avant première. Une brunoise de granny smith glacée dans une coque caramel minute. Pas facile à manger mais une petite tuerie


Pour ce repas, un Viré-Clessé Quintaine 2012 du Domaine Emilian Gillet (désolé, Sophie...) entre vivacité et floralité, légèrement fumé.


Encore un excellent dîner chez Cav's qui se révèle un peu plus qu'une simple cave à viandes.


François

dimanche 1 janvier 2017

1er Janvier : 1er étoilé de l'année


Après notre réveillon à deux, nous commençons l'année nouvelle avec un premier déjeuner dominical au Camélia, à Bougival.
Pour l'occasion, Thierry et Elisabeth Conte ont concocté un menu spécial afin d'entamer 2017 sous les meilleurs auspices.


Gougères

Pendant le choix du vin, nous dégustons deux excellentes mises en bouche : un tartare de saumon et tourteau, vinaigrette d'agrumes et une gambas mi-cuite à la crème de caviar.


Une fois n'est pas coutume, nous faisons des infidélités au Montée de Tonnerre en choisissant le Chablis 1er Cru Butteaux 2008 de Raveneau.


Marbré de foie gras, truffe et poireau, "Brioche aux châtaignes"

Un excellent foie gras auquel le poireau apporte de la fraîcheur, avec le parfum de la truffe en contrepoint.


Nage de Saint-Jacques et langoustines, "Beurre d'orange et vanille"

De belles noix de la baie de Seine, une langoustine quasi-crue et une sauce orange/vanille tout en subtilité qui n'écrase pas les chairs. Un très joli plat.



Poularde de Bresse aux morilles, "Arlequin de poires et légumes"

Un plat classique plein de modernité. La viande est moelleuse à souhait, les morilles d'un fort beau gabarit et l'accompagnement sucré-salé d'un grande justesse.


Macaron pralin-amarena, "Glace mandarine impériale"

La glace est divine et parfaite pour équilibrer la richesse du macaron.


Ma Comtesse a, dans son malheur, encore de la chance. Son allergie la privant de macaron, elle a droit à un moelleux au chocolat au cœur de mandarine. Exquis !


Mignardises : congolais et tartes chocolat


Une fois encore, Thierry Conte nous montre combien il maîtrise son sujet. Du classique bien contemporain à la fois rassurant et surprenant. Une bien bonne adresse.


Ma Comtesse et moi-même vous souhaitons, fidèles lecteurs, une très bonne et très heureuse année 2017.



François

dimanche 11 décembre 2016

Masterclass OpnKitchen chez Jouvence avec Romain Thibault


Aujourd'hui, je teste un atelier OpnKitchen : le repas dominical préparé par Romain Thibault au sein de son restaurant parisien, Jouvence.

Au menu : Carré de cochon laqué gingembre et citron vert.

Après avoir fait connaissance autour d'un café, nous passons en cuisine.


Tout est prêt, on attaque...enfin Romain attaque en nous expliquant la recette pas à pas. Mais comme nous sommes en petit comité, nous allons mettre la main à la pâte... à gnocchis.


Pendant la cuisson du carré de cochon...


Apéro !


Laquage du carré de cochon


Y sont pas beau nos gnocchis ?


A table !!

Nous passons à la dégustation, avec une bouteille de Cheverny du Clos du Tue-Boeuf. La viande est moelleuse, goûteuse, et le laquage est une tuerie, de même que les gnocchis. On se régale !


Préparation du dessert



Eclair chocolaté, gavottes et sarrasin

Un dessert fort en chocolat, gentiment agrémenté de gavottes maison délicatement croustillantes.

En résumé, un atelier fort sympathique et vraiment délicieux ! Allez vite trouver votre bonheur culinaire sur le site d'OpnKitchen.



François

samedi 26 novembre 2016

MoiChef : C'est moi qui l'ai fait !


De temps en temps, en dehors des grandes occasions, Ma Comtesse et moi apprécions de passer un peu plus de temps en cuisine qu'à l'ordinaire pour concocter des plats d'exception. Mais, les idées ne sont pas toujours là, les ingrédients adéquats non plus.
Heureusement, MoiChef arrive à la rescousse !

Le concept est fort simple : une nouvelle recette tous les mois, imaginée par un(des) chef(s), livrée avec tous les ingrédients (frais !) nécessaires. Libre à vous de commander ou pas, pour deux convives minimum ou plus.

Ce mois-ci, la recette imaginée par Nicolas Magie (Le Saint-James à Bouliac) et Vivien Durand (Le Prince Noir à Lormont) s'intitule Chipiron, Sparassis crêpu et Bouillon de coquillages.


Vérification à l'arrivée de la box :


Tout y est, y compris le beurre et le vin blanc. Seule surprise, mais loin d'être mauvaise, faute de Sparassis, on mangera des Trompettes de la Mort. Les ingrédients sont top et en quantité suffisante.

La recette est très bien expliquée, les étapes bien détaillées.



Pour la sauce, les crevettes infusent avec la badiane et le jus de cuisson des moules.


Les trompettes cuisent d'un côté...


...le chipiron de l'autre.


Et voilà !

Pour un premier essai, c'est plutôt réussi. De bons ingrédients, une recette facile et goûteuse. Vivement, la prochaine.



François

samedi 19 novembre 2016

Aux Terrasses, troisième !


Nouveau weekend dans le Mâconnais... et nouveau déjeuner à Tournus, Aux Terrasses.
Eh oui, quand on aime...

Nous pensions faire light avec le menu déjeuner mais... une fois de plus, le chef nous prend par surprise.


Glace de homard

Déjà testée et une nouvelle fois approuvée.


Guimauve au comté



Vitello Tonnato

Un classique revisité en cru et cuit avec parmesan et câpres frites.


Jambonnettes de grenouilles

Sur une purée de cocos de Paimpol et un taboulé oriental, des grenouilles au vert agrémentées d'une émulsion de grenouille tomatée.



Gambero rosso

Présentées sur le charbon Bishotan, de magnifiques crevettes servies avec une déclinaison de fenouil (en beignet, grillé), poireau crayon et un condiment yuzu pimenté.


Râble de lièvre

Une autre interprétation que celle dégustée lors de notre précédente visite. Le râble est servi entier, accompagné de curry vert, curry noir et d'une raviole de main de bouddha et butternut très surprenante, excellente, mais qui conviendrait peut-être mieux à un plat plus fin (du veau peut-être ?)


Avec ce menu, Julien Buiret, le très sympathique sommelier en chef, nous conseille le Régnié 2014 de Guy Breton. Un gamay fin et fruité, à l'aise sur l'ensemble du repas.


Millefeuille, figues, glace vanille, coulis de thym

Un millefeuille original où l'accord entre la figue fraîche et cristallisée et la glace au thym fonctionne parfaitement. Un joli dessert avec de la fraîcheur.


Mignardises


Encore une fois, bluffés et enchantés...



François

vendredi 14 octobre 2016

Aux Terrasses entre amis


En prélude à un mariage qui promet d'être grandiose, nous nous retrouvons pour un dîner entre amis et invités de la noce Aux Terrasses à Tournus.

Notre précédente visite était fort agréable et celle-ci se présente tout aussi bien. Une fois encore, nous laissons carte blanche au chef.


Glace au homard



Cœur de pigeon, guimauve au comté



Friture d'ablettes, sauce tartare




Entre amateurs de vin, il est parfois difficile de se mettre d'accord pour choisir une bouteille, d'autant plus que le menu n'est pas connu à l'avance. C'est donc sans réelle cohérence que les bouteilles s'enchaînent, en commençant par l'excellent Châteauneuf du Pape Vieilles Vignes du Château de Beaucastel. Un nez élégant et expressif (fruité/floral), la bouche est racée, ample et élégante. Un peu too much avec la friture mais tellement bon... Très Bon/Excellent




Haricots beurre, bœuf séché, noisette




Faute de Châteauneuf trop vite descendu dégusté, la bouteille suivante est le Chablis 1er Cru Montée de Tonnerre 2010 de François Raveneau, encore une valeur sûre avec une bouche droite et pure.






Tentacule de poulpe croustifondante, poivron grillé, pilpil et pickles de daïkon






Les tentacules sont cuites au charbon de bois japonais Binshotan. C'est un grand plat. Accord parfait avec le Saumur Brézé 2008 du Domaine Guiberteau. La bouche est vive, tranchante, avec une belle structure.




Râble de lièvre à la plancha, courge grillée, curry pâte de coing





Un gibier de saison goûteux mais fin, qui appelle néanmoins un vin sudiste. Entre amis, nous nous faisons plaisir avec le VdP de l'Hérault 2010 du Domaine de la Grange des Pères. Un nez de syrah (sanguin qui évolue vers la violette) et une bouche légèrement dominée par les tannins du mourvèdre.




Le plateau de fromages



Le Comté 24 mois : syphon poulette et vin jaune, brunoise de Granny Smith

Le fromage qui tue, toujours aussi bon, surtout avec le Côtes du Jura Vin Jaune 2006 du Domaine Labet. Un nez de cire et noix fraîche. La bouche est élégante et fraîche, sur le curry.



Tartelette myrtille, sorbet verveine





Que dire de plus...? Le weekend matrimonial commence bien...



François