Bienvenue

Bienvenue à toi, aventureux surfeur, qui vient s'échouer en quête de sens gustatif. Ici tu trouveras des récits d'agapes, des notes de dégustations bacchiques et des adresses prometteuses compilées avec amour.

samedi 6 août 2016

La collection de tomates du Prince Jardinier


Si vous êtes, fidèles lecteurs, un tant soit peu adeptes de jardinage, vous connaissez surement le Prince Louis-Albert de Broglie, alias le Prince Jardinier. En 1998, il crée, dans son domaine de la Bourdaisière, à Montlouis-sur-Loire, le Conservatoire national de la Tomate. Une visite s'imposait...

La Bourdaisière est une demeure de style néo-Renaissance, bâtie sur une forteresse du XIVème siècle maintes fois remaniée dont il ne subsiste que les douves sèches au nord et à l’est du château, une tour d’angle ainsi qu’un escalier à colimaçons descendant dans les douves au sud-est de la terrasse. Il est entouré d'un parc de 55 hectares qui comprend notamment le Conservatoire national de la Tomate et le « Dahlia Color ».
Ce ne sont pas moins de 650 variétés de tomates qui sont conservées ici et en partie plantées dans le magnifique jardin potager. Rouges, jaunes, vertes, noires, rondes, ovales, cornues... il y en a pour tous les goûts, aux noms plus ou moins évocateurs.





La collection de basilic









Un peu plus loin, le "Dahlia Color" est un grand parterre composé de 220 variétés de dahlias. C'est une magnifique mer ondulante de formes et de couleurs.








Evidemment, août et septembre sont les meilleures périodes pour découvrir ce trésor. C'est d'ailleurs les 10 et 11 septembre prochains que se tiendra le Festival de la Tomate et des Saveurs, avec notamment une Pasta Party. Qu'on se le dise !!


François

vendredi 5 août 2016

Weekend Tourangeau : L'Hédoniste à Tours


Nous profitons d'un déplacement de Ma Comtesse à Tours pour approfondir nos connaissances de la région, en commençant par les nourritures liquides et solides.
Partie en repérage les jours précédents, Ma Comtesse m'emmène dans un restaurant proche de la cathédrale : L'Hédoniste.

Autant le dire tout de suite, cet endroit est un de ceux dont rêve tout amateur de vin et de bonne chère. Démonstration en trois temps :

1- Un accueil et une ambiance conviviaux

Jacky Serre est un hôte parfait. Il sait mettre les clients à l'aise et est sans cesse à l'écoute, toujours avec le sourire et une bonne dose d'humour.

2- Des vins intéressants

L'Hédoniste est à la fois un restaurant, une cave et un bar à vins. Ici, l'accent est mis sur les vins bios et en particulier ceux de la région.

3- Une bonne table (évidemment)

La cuisine est le domaine de Maximilien Moreux, un jeune chef au CV solide. Les produits sont locaux, sourcés et très bien travaillés.

Mais assez de théorie, passons à la pratique.


En guise d'apéritif et pour accompagner nos entrées, le Vin de France Aphrodite 2010 du Domaine de la Grapperie et le Touraine Cendrillon 2013 du Domaine de la Garrelière.

Le premier est un superbe chenin légèrement frizzante, au nez de champignon de couche et à la bouche élégante et structurée. Le second est un sauvignon pas du tout variétal, gouleyant et droit. Très Bien


Pâté en croûte. volaille de Touraine
Foie gras et pruneaux

Une terrine goûteuse avec une gelée parfumée exceptionnelle.


Anti pasti de légumes de saison
Burrata au basilic

Une excellente entrée fraîche et de saison.


Nouvelle preuve que les vins sont très bien choisis, nous avons le plaisir de trouver sur la carte le VdP du Puy-de-Dôme Vieilles Vignes 2006 du Domaine de l'Arbre Blanc de notre ami Frédéric Gounan.
Le nez est un peu réduit, d'où carafage, mais la bouche est pleine avec une structure élégante et des tannins fondus. Une finale superbe, longue et fruitée. Excellent +


Carré d'agneau (Français) rôti aux herbes fraîches

Une cuisson rosée parfaite et des tagliatelles de légumes exceptionnelles de saveur. C'est beau !


Caille rôtie et mirabelles, jus réduit

Ma Comtesse l'avait testée avec des cerises. Faute de cerises, elles sont remplacées par des mirabelles. Je ne perds pas au change. La caille est désossée et farcie au pain. Un très beau plat.


Assiette de 4 fromages fermiers


Coupe de fruits d'été à la Tourangelle
Glace yaourt

Quitte à me répéter, autant le faire à fond. Cet Hédoniste est parfait à tous points de vue. Et un nouveau repaire, un !



François

vendredi 15 juillet 2016

Retour au Ritz


Après plusieurs années de travaux, le Ritz, palace emblématique de Paris, réouvre ses portes. Si cette raison n'avait pas été suffisante, la présence d'Estelle Touzet en tant que sommelière en chef nous aura totalement décidés à lui rendre visite.

La première impression est impressionnante. Tout en conservant la disposition générale, les espaces ont été améliorés. Ils dégagent une impression spacieuse et confortable.



Sous la verrière du jardin de l'Espadon, nous profitons de la météo clémente. Pas de doute, nous sommes bien dans un palace.






Nous prenons l'apéritif au Champagne avec un verre d'Amour de Deutz 2006, à la bouche riche et encore un peu marquée par l'élevage, et un verre d'Infiniment Blanc d'Etienne Calsac, un Blanc de Blancs d'Avize minéral mais dont le dosage (3-4g) n'est pas encore absorbé.


Baba à l'eau de tomate et piment d'Espelette
Blanc manger au saumon en feuille de bric
k


Burrata, framboise et poivron doux

Des amuses-bouches frais et très savoureux. Une belle entrée en matière, pleine de promesses.


Été et nostalgie des vacances oblige, nous choisissons le Côtes de Provence Claredon blanc 2013 du Domaine Gavoty. Le nez est bien Rolle, abricoté et salin. Une très belle bouche structuré. Excellent


Raviole végétale au basilic, fenouil fondant et fleur de courgette, jus de légumes minute

Dans un coulis de poivrons anisé, des ravioles pleines de finesse accompagnées de mini tomates cerises et de fenouil... fondant ! Une belle entrée qui donne de l'onctuosité à Gavoty.


Cannelloni de langoustine, chou pointu, sauce au Meursault

Les cannelloni, montages de spaghetti, sont parfaitement cuits et les langoustines très bien assaisonnées. Très bel accord de saveurs et de textures avec un chou pointu croquant et une sauce à se damner qui redonne de la vivacité à Gavoty. Une très, très belle entrée.


Poitrine de pigeon rôti, lumaconi farcis à la blette italienne, ricotta acidulée



Les pâtes sont également farcies avec les abats du pigeon, des pignons de pin et une pointe de citron. La cuisse est totalement confite et le filet rosé, très goûteux et sanguin, voire sauvage. Et encore une sauce magnifique.
En accord, Ma Comtesse choisit le Côte-Rôtie 2013 de Stéphane Ogier.


Dos de cabillaud, poivron rouge au chorizo et olive taggiasche, cocos Paimpol au pesto basilic

Le poisson est nacré, avec une belle mâche et les cocos fondants. Un terre et mer fin mais goûteux et gourmand.


Assiette de fromages

Mimolette extra-vieille, Tomme, chèvres et un extraordinaire Bleu des Aravis, très genièvre et lavande. Ils sont accompagnés...


...d'un coeur de laitue à la vinaigrette truffée...


Fraises des bois, avocat légèrement relevé, feuilletage caramélisé

Les dés d'avocat sont relevés au yuzu. Ils apportent de la vivacité à à la douceur de la mousse et du sorbet fraise.


Chocolat de Madagascar, textures de meringue et sauce chocolat au lait

Des meringues mousseuses, style blanc manger, et un chocolat qui alterne entre force de la crème et douceur de la sauce Manjari. Un dessert goûteux et léger.


Mignardises


Pour une reprise, c'est réussi. Michel Roth a parfaitement transmis le témoin à Nicolas Sale, mais ce dernier en avait-il besoin ? Une belle maîtrise des technique et des saveurs qui siéent à un restaurant de palace avec en plus un supplément d'âme créatrice. Chapeau bas.

Qui aime bien châtie bien, dit-on. J'aurais aimé que ce billet ne se terminât point sur une note négative. Mais malgré les éloges, il est désolant (pour garder un ton policé) de se voir facturer 60€ le verre d'Amour de Deutz. Champagne de prestige dans un palace, me direz-vous... Certes, mais la surenchère est-elle bien nécessaire ?



François

samedi 2 juillet 2016

Top Chef Tour du Sud II : Olivier Streiff, Le Relais de Saulx à Beaune


Est-il besoin de présenter Olivier Streiff, le dandy baroque de la saison 6 ?

Candidat redoutable qui termina sur la troisième marche du podium, il nous séduisit avec ses assiettes pleine de sensibilité. Gardant (inconsciemment) le meilleur pour la fin, nous terminons donc notre Top Chef Tour à Beaune, au Relais de Saulx.


Déclinaison d'asperges, émulsion passion

Sous l'asperge râpée, un œuf mollet. L'émulsion passion, bien acide en attaque, est adoucie par l'asperge rôtie. A côté, une soupe froide d'asperge au gingembre et citron. Une tuerie !


Demi homard bleu, fenouil-agrumes, périlla

Achilée, fleurs de sureau, chiso... un homard champêtre.


Saumon mariné à l'huile de sésame grillé

Un saumon mariné au soja, parsemé de pétales de souci et de lamelles de chou-rave. Fin et puissant, bien équilibré.




Avec nos entrées, un Chassagne-Montrachet "Champ Derrière" 2014 de Jean-Noël Gagnard. Un peu jeune mais une belle structure.




Risotto vialone, petits pois, chorizo

Un risotto plus ou moins classique dans ses composants (vieux parmesan, jus de viande, fleur de ciboulette) mais parfaitement cuit et très bien équilibré entre douceur du crémeux du riz et piquant du chorizo.


Filet de canette, rattes aux fruits secs

Superbe cuisson. Simple et direct, c'est bon !





On reste chez Jean-Noël Gagnard avec ce Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeot 2014. Un nez de framboise et une bouche aux tannins légers. On attendait un peu plus de profondeur sur un 1er Cru.




Nos 4 glaces et sorbets maison

De haut en bas et de gauche à droite :
Fromage blanc et confit de fraises : waow !!
Cacao et timut : un poivré très subtil.
Sureau et vinaigre : un floral aigrelet, étonnant !
Mélitte : La mélitte est une plante médicinale aux propriétés antispasmodiques et digestives, diurétiques et sédatives. Le sorbet fait penser à de la pistache.

Olivier Streiff nous régale avec une cuisine recherchée mais pas prise de tête. Une fois la surprise passée, on déguste avec plaisir des saveurs franches et très bien équilibrées. Bonne pioche !!



François