Bienvenue

Bienvenue à toi, aventureux surfeur, qui vient s'échouer en quête de sens gustatif. Ici tu trouveras des récits d'agapes, des notes de dégustations bacchiques et des adresses prometteuses compilées avec amour.

vendredi 21 décembre 2012

Ar Men Du


Si vos pas vous mènent jusqu’à Pont-Aven, continuez jusqu’à la côte par le bourg de Nevez. Sur la pointe, au bout de la plage de Raguenez, à laquelle on accède par la rue des Iles, se trouve l’Ar Men Du. Ce « rocher noir » offre aux visiteurs une vue à 270° sur la mer et les côtes qui s’étendent de part et d’autre. Il abrite également un hôtel-restaurant des plus agréables pour qui cherche la solitude en cette période hivernale.

La tempête qui sévit, annonciatrice de la fin du monde, nous empêche de faire une promenade vespérale. Qu’à cela ne tienne, nous nous consolerons avec le menu de notre dernier repas intitulé « Au détour du Chemin des Douaniers ».


En accompagnement de notre apéritif, des Allumettes au pavot, des Tartelettes aux échalotes confites et des Croques thon-tapenade.

A suivre, Deux Mises en bouche surprise, selon le marché de Patrick Le Guen :


Croquette de brandade de cabillaud, Crème d’Asperge, écume potiron et Gelée de betterave/orange, pointe de wasabi.

Oui, il y en a y trois mais qui ne constituent que la première mise en bouche.


Bouillon de coquillages à la citronnelle. Crevette, Saint-Jacques, moule, coque, huître et un fantastique bouillon parfumé. Dommage qu’il y en ait si peu, j’en prendrais des litres !


Pour ce menu très marin, nous faisons aussi local que possible dans le choix des vins. Tout d'abord, le Chinon blanc "Les Chanteaux" 2011 de Couly-Dutheil. Je le trouve plus vif qu'à l'ordinaire.


Tartare de Bar de ligne minute et ses 5 saveurs. Les 5 saveurs en question sont la crème aux huîtres Gillardeau, le tartare de langoustine, les œufs de hareng, les œufs de saumon et le zeste de citron vert. Un plat très ludique où le jeu consiste à associer deux, trois ou quatre saveurs pour découvrir les accords plus ou moins réussis. Dans l’ensemble, ça marche. Le bar est d’une grande fraîcheur et offre un support idéal à l’iode, au sel et à l’acidité des autres éléments.


Le Mi cuit de langoustines en feuille de laitue de mer et son jus crémé, parfait de Foie Gras joue dans un autre registre. Les goûts sont puissants, un peu trop peut-être...



Mes beaux-parents ayant une préférence pour le vin rouge, le choix s'est porté sur le Saumur-Champigny 2009 du Château de Targé. C'est un cabernet tout en fruit qui se montre frais et léger. Une belle surprise.


Barbue de petit bateau dorée au sautoir, croustillant blé noir, jambon de pays et comté "extra vieux". Poisson et galette jambon/fromage, les deux mamelles de la bretonitude...
L'extrême fraîcheur de la barbue adoucit la puissance terrienne du croustillant. C'est un régal.











Le plateau de fromages est plutôt appétissant mais nous préférons faire l'impasse.


Tarte caramel et morille, crème glacée à la truffe. Pour mon gout, c'est le point faible du menu malgré son intitulé intéressant. La tarte caramel est bonne, ainsi que la glace à la truffe. En revanche, la crème de morille n'a pas le gout attendu.


Crêpe dentelle au chocolat, crémeux chocolat et mousse basilic, coulis de mangue. Superbe association de textures et de saveurs : le croustillant du tube, le moelleux de la gelée mangue/basilic, le sucre de la mangue rôtie et du coulis équilibré par l'acidité du basilic.

Vous l'aurez peut-être compris, tous les ingrédients sont réunis dans cette pointe rocheuse du Sud-Finistère pour passer d'excellents moments : une situation exceptionnelle, un calme rare, une table goûteuse, inventive sans être extravagante et une cave bien constituée.

François

2 commentaires:

Bobosse92 a dit…

Aller à Pont-Aven et ne pas manger de galettes !!! Nom de D... de B. de M.....

Bruno

François a dit…

Ben, mon Bruno, t'as pas pris tes petites pilules aujourd'hui ? :)